cestpastouslesjoursfacile

cestpastouslesjoursfacile

LA MONTAGNE DE LA SAINTE VICTOIRE

La Montagne de la Sainte Victoire

 

Vous trouverez plusieurs articles dans cette rubrique, dans l'ordre (du plus récent au plus ancien) :

- Arête des trois pointes (Suberoque)

- La Georgie (secteur carrière) + arête du Cafard (secteur surplomb de la carrière)

La Croix de Provence : Combinaison Moussaillons + Arête du Jardin + Arête SW de la Croix

La croix de Provence, Sainte Victoire par le Forcioli (directe face sud jusqu'au Garagaï)

 

 Arête des 3 Pointes (Suberoque)

 

Une belle journée du WE de Pâques avec un fort mistral annoncé... Mes coinceurs et friends me démangeaient... direction l'arête des 3 pointes qui me faisait de l'oeil depuis quelques temps déjà. 

 

La croix de Provence domine les champs d'olivier:

Notre arête encore à l'ombre de bon matin,

 

 

Kairn au détour du sentier marron: 

Départ de la voie:

 

 

 

 

Sur l'arête:

 

 

 

Belle section d 'arête horizontale... très esthétique :

 

 

Ambiance : 

 

 

 

Quelques heures après s'être lancé dans la voie, nous sortons et attaquons la descente dans le couloir Suberoque et ses rappels;

 

 

De beaux sentiers aux senteurs de notre provence nous mèneront  au parking...

 

 

 

La Georgie (secteur carrière) + arête du Cafard (secteur surplomb de la carrière)


 

2ème journée de notre WE à la Sainte Victoire avec Christophe, toujours avec un petit TA, nous choisissons une voie dans le secteur carrière puis nous poursuivrons dans le secteur Surplomb de Carrière pour une belle arête facile.

Il y a du vent... il ne fait pas très chaud mais les conditions sont quand même acceptables. La 1ère longueur de Georgie est équipée, la suite le sera peu. L1 et le reste : 


Christophe qui se pose quelques questions.... il est en fait dans la voie qui se situe juste à côté...


Mais il continue : 


Jusqu'à la niche et le petit ressaut pour en sortir: 


Plus haut, on passe à côté d'une grotte:



On poursuit jusqu'au sentier marron, que l'on suit pour redescendre un petit peu et se diriger vers le secteur supérieur (surplomb de la carrière). Nous ne savions pas encore quelle arête nous allions faire dans le secteur Surplomb mais le vent nous à un peu refroidit, c'est décidé on va faire simple et rapide : Arête du Cafard en corde tendue! on voit notre arête sur la droite:  


Ici, petit look back sur les longueurs de Georgie:


Le sentier est magnifique:


On voit ici en bas à droite la partie qui nous a donner le plus de fil à retordre sur cette arête, je crois que le topo fait démarrer juste au dessus. Derrière, plus à droite et plus fine, l'arête du Contradicteur (à venir visiter également):


 

L'arête du Cafard dans toute sa splendeur : 


Où est Charly ?


Sur le haut de l'arête : 



 

La descente avant de rejoindre le petit couloir : 


Et ici l'arête du Contradicteur vue d'en bas : 


 

Un régal !!! malgré le vent qui nous à aider à la prise de décision qui nous  à menée à l'arête du Cafard.

 

 

La Croix de Provence : Combinaison Moussaillons + Arête du Jardin + Arête SW de la Croix


 

Début Novembre, nous arrivons enfin à trouver un WE en commun avec Christophe, direction la Sainte Victoire CoolSourireClin d'œil.  Nous avons la journée de libre et nous souhaitons faire un peu de TA, on se décide donc pour le fameux enchainement des arêtes des Moussaillons, arête du Jardin et arête SW de la croix. Cet enchainement offre 400m d'escalade facile typé montagne et sort directement sous l'imposante croix de provence.... que du bonheur. 

 



 

La quasi-totalité de l'itinéraire : la fin des moussaillons, le jardin et la SW:


 

On a légèrement tourné en rond pour trouver le départ de la voie, et nous attaquons dans la L1 (sans doute une des plus dure de la journée):



 

Christophe se lance dans la L2 des Moussaillons: 





 

On poursuit de la manière la plus évidente et on arrive au gros pin qui nous servira de relai:

 



 

On sort l'arête et la belle plateforme ensoleillée nous invite à faire la pause repas:


 

Un peu de marche fastidieuse nous amène au pied de l'arête du Jardin, celle-ci est plus simple, nous la ferons entièrement corde tendue:


Nous prendrons le temps de regarder les curiosités géologiques du secteur : 



 

Et nous atteignons le pied de la 3ème et dernière arête, l'arête Sud-Ouest qui mène directement sous la croix de Provence :


Un poil plus à l'Est, nous mettons un oeil à l'arête sud (qu'il faudra visiter...):


L'avant dernier relai sur un arbre pas trop rassurant : 





Et nous voici à la croix !




 

On s'est régalé, il n'y a pas de doute la Sainte Victoire est bien une montagne Cool

 

 

 

La croix de Provence, Sainte Victoire par le Forcioli (directe face sud jusqu'au Garagaï)

 

La Sainte Victoire... on ne s'en lasse pas.... je comprends pourquoi le peintre Français Cézanne y a consacré 80 de ses oeuvres....

 

Voilà un itinéraire qui me donnait envie depuis bien longtemps...monter à la Croix de Provence (946 mètres) par l'itinéraire le plus direct en face sud. Bon crapahutage en perspective !!!

 

Ce sentier (si on peut toujours l'appeler comme ça) s'appelle le tracé de Forcioli, il est balisé Vert. Mais attention, il comporte des passages d'escalade en III+ et il est clairement recommandé d'avoir une corde pour se sécuriser lors de ces passages. De plus, la descente par cet itinéraire impose de tirer des rappels... c'est pour cela que je choisirai sagement de descendre par le tracé noir qui relit le Garagaï au parking des 2 Aiguilles.

 

Ici on voit très bien l'objectif (Croix de Provence en haut à gauche, le point de passage clé : le  trou du Garagaï en haut au centre et on imagine bien le rocher qui m'attend...)


 

De part sa typologie, j'aurais pu faire figurer cet article dans la catégorie "sommets"... mais bon l'altitude modeste me raisonne et je le mets avec les "randos"... 

 


 

Une fois stationné au parking des 2 aiguilles (sur lequel une ribambelle de grimpeurs s'équipent), je  prépare mon sac, je vérifie que j'ai bien emporté assez d'eau et c'est parti. Je suis le sentier qui monte directement derrière l'Oppidum Saint-Antonin. 

 

Derrière l'oppidum, je rejoins un sentier plus évident (qui doit être un régal en VTT au passage...) et je le suit jusqu'à un oratoire. 

 

De là, je retrouve l'embranchement avec le tracé vert. Il monte par par un tout petit sentier raide et peu commode jusqu'au pied de la falaise (face sud de la Ste Victoire) au niveau d'un rocher accolée à la parois appelée "écaille de tortue". 

 

 

Ici débute les hostilités avec un premier passage d'escalade en III+ / IV, le décor est planté, si on appelle ça une rando, c'est une rando très engagée. 



 

Le balisage est quand même assez évident, mais il faut rester vigilant. Je continue à enchainer quelques dalles plus ou moins raides, quelques cheminées, parois verticales, etc.. 

 

C'est par la...


 

Très vite, on prend de la hauteur... 


 

 

Quelques traversées et quelques arêtes plus tard, on tombe sur un autre passage d'escalade en III au niveau duquel le rocher est très patinée... faire bien attention. D'ailleurs quelques spits sont en place. 

 

On continue avec des passages très ludiques et sympatiques... parois bien gazeux et on débouche au niveau d'un pierrier. Attention il ne faut pas le suivre tête baissée dans sa totalité, le tracé le quitte un peu plu haut sur la droite pour contourner un arête rocheuse. 

 

 

On continue sur une crête très esthétique...

 

On devine bien la dizaine de mètre d'escalade facile que je viens de franchir:



 

Ici encore : la Croix de Provence et le Garagaï :

 

Enfin on rejoint le tracé noir (que je prendrai à la descente). 

Un peu plus que précédemment, on passe à travers de la végétation. Pas de passage trop délicat sur cette partie.

 

 

Quelques pas d'escalade faciles et enfin on arrive au Garagaï.

 

Sa remontée est un petit III mais le rocher est très patiné, attention à ne pas glisser bêtement. 

Ensuite je débouche sur la crête sommitale du massif, il me reste plus qu'à suivre le GR sur quelques centaines de mètres pour arriver à la croix de Provence et ses 946 mètres. Un peu en dessous se trouve le Prieuré. 

 

Jusqu'ici je n'avais encore croisé personne... sauf les 2 grimpeurs que j'ai aperçu au loin... arrivé au sommet, ce n'est pas la même... il y a du monde de partout !!! :(


 

 

Le ciel est un peu couvert aux alentours... j'aurai donc une vue limitée sur les grands noms qui nous entourent un peu plus loin (alpes du sud, Alpilles, Luberon, Ventoux,...)

 

En contrebas, le barrage de Bimont :

 

 

On voit bien les cheminées de Gardanne. Derrière : l'Etoile.

 

Après une petite hydratation, j'attaque la descente par le tracé noir (moins technique qui permet une descente à pied sans corde).

 

 

Un peu plus tard je rejoint enfin le parking... je n'ai plus trop de temps à perdre car je suis attendu en tout début d'après-midi....

 

 

 ...



11/06/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 15 autres membres