cestpastouslesjoursfacile

cestpastouslesjoursfacile

OBIOU - 2789 m - DEVOLUY

LA GRANDE TÊTE DE L'OBIOU

 

 

L'Obiou, le Devoluy, c'est un peu nos dolomites à nous. C'est donc tout fièrement que nous avons fait l'ascension du point culminant du massif : la Grande tête de l'Obiou du haut de ses 2789 mètres. Nous avons emprunté l'arête Paul Athaud et avons rejoint la voie des Feuillets qui mène au sommet. Ensuite, nous sommes descendus par les fameuses Chatières. Une belle journée en montagne en aller-retour depuis les Bouches du Rhône. 

 

 

VIDEO:

 

 

 

PHOTOS:

 

Nous voici au parking près du chalet des Baumes, même parking que pour la voie normale. Pendant que nous nous préparons, nous ne pouvons pas nous empêcher de deviner la majeure partie de notre itinéraire de la journée. La vue est directe sur la Grande tête ainsi que sur l'arête Paul Arthaud qui cache le couloir du même nom.

 


Départ du parking du chalet des Beaumes vers 8H45.

Nous suivons le sentier jusqu'au pied du grand pierrier dominé par notre arête, nous la rejoignons en environ 1H15.


 

L'ombre du petit Obiou tranche de manière très binaire sur le pierrier.


 

L'arête se rapproche: 


La voici zoomée:

Le petit Obiou au delà des alpages:


L'arête et le couloir:


 

 

 

2ème longueur de l'arête: la dalle et le dièdre tous deux en 4b:


 

 

Le dièdre:

 

 

Pendant ce temps, certains s'envoient en l'air...


Le petit Obiou confirme l'ambiance dolomitique:


 


 

 

 

Eric 

myself 

 

Vers le haut du couloir. Le couloir n'est pas encore sec:

A la sortie de l'arrête, nous prenons la direction de ce que j'ai appelé la liaison par les couloir Est. 


Voici le premier ressault de cette fameuse liaison: 



Dans la liaison, les passages d'escalades se font sur un rocher pourrie... attention...



Belle fenêtre sur le Petit Obiou:


Enfin on débouche de la liaison, la suite est évidente: la voie des Feuillets. Les feuillets sont ces genre d'écailles accolées à la tête de l'Obiou. Cela permet une escalade très ludique entre l'écaille et la parois.... penser à laisser le sac en bas car c'est très exigu par endroit.


Avant de se lancer dans les Feuillets, nous profitons de la vue car la météo est très chargée et nous ne savons pas dans quelles conditions nous allons terminer, une chose est sûre, nous n'aurons pas une vue très dégagée.

 


En contrebas, le lac du Sauter près de Corps:


Un groupe de randonneur descend par la VN sous l'épaule:

Au sud, le rocher rond et ses 2453 mètres:


Le campanile, rocher typique du secteur:


Assez pavané, Eric prend la direction des Feuillets:


Ambiance assurée:


1ère longueur des Feuillets, il va falloir rentrer les épaules...


Ici on aperçoit la sortie de la 1ère longueur, et on commence à réaliser que la L2 nécessitera une escalade en opposition... Eric se régale !


L2:

 

 

Le Grand Ferrand au travers des parois de la L2:


Après les quelques pas en opposition et quelques gradins faciles, nous voici sous le sommet:

 


Eric en train de lover la corde une fois les hostilités terminées:


Le ciel est toujours aussi encombré, la visibilité est limitée: 


Eric atteint le sommet avec le Plateau de Bure et le pic du même nom en fond (2709 m)


Le voici de plus près:


Nous profitons de la vue et ne tardons pas à entamer la descente, le ciel est menaçant et puis il commence à se faire un peu tard... direction les chatières !

 

Eric à l'attaque Il y va à bras ouvert!

 

Les 2 pieds en avant !


Et bien profond!


Il s'y agrippe comme il peu !


Pour enfin en sortir sereinement.... 



Le campanile encore:


Lac du Sautet:


Nous avons un petit moment d'hésitation pour la descente de la dernière chatière, finalement, on en déduit qu'il vaut mieux l'emprunter.

 

 

Quelques belles photos voilées au alentours de la chatière la plus basse:



WAHOO!


Depuis l'épaule, on aperçoit bien la dernière chatière empruntée (dernière à la descente) ainsi que les Feuillets sur la gauche:


Nous poursuivons la descente par la VN et nous coupons par le grand (et pénible) pierrier sous le petit Obiou:



Nous voici enfin de retour au parking vers 18H10 !!! OUF !!!



 

Une belle et longue journée en montagne se termine. Depuis le parking, nous admirons les nouveaux jeux de lumière en direction de notre sommet du jour avec un grand sentiment de satisfaction.

Il nous reste 2H45 de route environ pour rentrer... aller ne tardons pas.

 



18/07/2016
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 15 autres membres