cestpastouslesjoursfacile

cestpastouslesjoursfacile

VDM TÊTE DE VAUTISSE - 3156 m - ECRINS

Voici un sommet que je pensais faire en ski... mais depuis quelques mois j'avais lu qu'il pouvait éventuellement se pratiquer en VTT.... voilà qui me met alors la puce à l'oreille (disons plutôt : une idée qui m'est entrée dans la tête et qui ne voulait plus en sortir).

 

 

 

Voici le CR vidéo : 

 Pensez à mettre en HD dans les paramètres en bas à droite après avoir lancé la vidéo.

 

 

J'ai oublié de citer les musiques dans la vidéo... donc : 

- GUTS (encore et encore) : Sweet love

- Mr Troy : Just enough

 

 

Et le CR photo + récit ici : 

 

Je profite de l'occasion d'être dans les hautes alpes avec Maxime pour le pic de Bure pour le brancher sur le jolie projet de faire la Tête Vautisse en VTT. Je fais bien attention de pas lui dire tout ce qui l'attend afin de ne pas le décourager ;) et nous voici partis pour ce 3000 le lendemain du Pic de Bure par la combe d'Aurouze (toujours en VTT).

 

Après une longue montée en voiture sur piste carrossable, nous arrivons à la cabane de l'Alpe (2392 mètres) ou l'on stationne. Le temps de s'équiper et de préparer les VTT, on profite des moutons, aigles et autres marmottes.

 

Départ plein Est pas très matinal mais on profite quand même de la vue.

 

La tête de Gaulent (2707 m) se dévoile...

 

Et elle se tiens bien droite derrière Maxime... (qu'est ce qu'elle est belle ! , la tête de Gaulent bien entendu)

 

Voici enfin notre objectif du jour, on voit bien la crête de 450 m qui nous attends aussi bien à la montée que à la descente. Plus on s'approche, moins on se dit qu'on va passer en VTT... mais c'est bien pour ça qu'on est venu.... : 

 

Ici les arêtes de Chabreyret et la tête de Couleau au fond (3038 m):

 

En bas le vallon du Couleau.

 

Le bout des crêtes de Prenetz depuis le col de Rougnoux (2750 m):

 

Après une petite pause au col, on attaque les 450 derniers mètres.... dont 100% de portage bien raide....

 

Un randonneur va nous doubler... au font la crête du Rougnoux (3003 m... j'y serais bien monté faire un tour si j'avais plus de temps devant moi....)

 

Le sommet s'approche, et les nuages également....

 

Nous voici enfin au sommet, un névé persistant nous attend sur le côté. 

 

Bien dommage que la vue ne soit bouchée par quelques nuages pas bien méchants...   nous aurons quelques fenêtres qui nous permettrons toutefois d'aperçevoir quelques géants des Ecrins : la Barre, le Pelvoux et les ailefroides.

 

Très vite, quelques petits groupes de randonneurs arrivent au sommet... certains sont bien surpris de voir des VTT en ce lieu...

 

Après avoir profité du sommet et de la vue (bien que pas mal bouchée), il est temps de s'équiper et d'attaquer la descente. Etant donné ce que l'on a vu lors du portage, on s'est bien rendu compte que l'on ne passerait pas tout sur le vélo.

 

Pour ma part ce sera 60 / 70 % de la descente que je ferai sur le VTT. Certains arrivent à rouler jusque'à 95% (chapeau bas à eux au passage).

La pente est raide, ponctuellement très raide, c'est soutenu et des cailloux sont plus ou moins bien placés.... les épingles s'enchainent (beaucoup sur le vélo mais pas mal à côté également...). Mon pneu arrière à beaucoup dérapé et les freins ont chauffés, aussi, je n'ai pas posé mon cul sur la selle pendant ces 450 mètres. Au milieu de la descente, un passage avec de gros cailloux ne passe pas (les fameux 5%). Aussi, nous passons la partie basse à côté du vélo (fuyante et très raide). Arrivé en bas, je me rend compte que j'étais en moulinette... ce qui me confirme que je n'ai pas appuyé à un seul moment sur les pédales...

Bref, une bonne descente bien tendu, parfois exposée qui mériterai d'être refaite avec un poil plus de technique afin de la passer en quasi-totalité.

 

Ensuite, on retombe au col de Rougnoux ou on dévale une partie très caillouteuse puis des alpages. On reprends un peu de vitesse. On arrive sur un petit passage de dalle intéressant à rouler puis on continue dans les alpages (avec ornières) jusqu'à la cabane de l'Alpe par l'itinéraire de monté.

 

Sur le ressaut au dessus de la bergerie la vue s'ouvre, la Font Sancte n'a pas bougée : 

 

 Ici la cabane de l'Alp avec le seigneur du Queyras en toile de fond (le Viso et ses 3841 m), superbe. 

 

Aujourd'hui le capricieux a bien voulu se montrer....

 

En conclusion, une belle sortie de vélo de montagne avec une descente bien tendue. Ceux qui partent de tout en bas et enchaine par Tramouillon on bien du courage, nous on a choisi la directe. 

 



06/09/2014
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 15 autres membres