cestpastouslesjoursfacile

cestpastouslesjoursfacile

LES ROUIES - 3589 m - ECRINS

Les Rouies - 3589 mètres - Valgaudemar

 

 

La petite équipe est constituée ! Christophe qui avait bien besoin d'enlever les toiles d'araignées de ses crampons et son piolet ; ainsi que Gérald pour qui cette virée sera une première en haute montagne. LE RDV est donné pour le 25 Juin, direction le Valgaudemar dans le sud du massif des Ecrins. Au programme un chouette petit refuge, une course de neige sympathique avec une belle ambiance. La météo se maintiendra juste ce qu'il faut, sans plus.

 

Vidéo:

 

Ne pas oublier de mettre en HD dans les paramètres en bas à droite après avoir lancé la vidéo:

 

 

Photos:

 

3 heures de route nous conduisent au chalet-hotel du Gioberney, au dessus de la Chapelle en Valgaudemar. Nous stationnons et préparons nous affaires, il est grand temps de démarrer l'approche afin d'arriver au refuge pour le repas (800 mètres de D+, compter environ 2H15). Depuis la parking, la vue est imprenable sur la face nord du Sirac et ses 3441 m. Vers le nord, notre objectif: Les Rouies nous montrent son impressionnante face sud. 

 

 

Le Pic centrale du Vaccivier (3312 m) et sa crête d'Orient sur la droite (pour laquelle nous nous sommes dit que l'on reviendrait).

 

Rouies à gauche, Vaccivier Ouest et central sur la droite:

 

Petit zoom sur le couloir que nous allons emprunter le lendemain avant de prendre pied sur le glacier des Rouies (environ 40° sur 100m)

 

Nous montons au refuge par le côté de la cabane du Vaccivier

 

 

Incapable de nommer ce sommet ? (Says ? Bans ? Richardson ?)

 

En montant au refuge avec la fameuse cabane.

 

 

Le prédominant Sirac au sud:

 

 

De longues discussions nous permettent de prétexter une pause à la montée :) 

 

Enfin le refuge du Pigeonnier !

 

Du petit promontoire à côté du refuge, on domine le parking

 

Jolies sommets que je ne saurais nommer... 

 

Sauf le patron :

 

Pic Ouest du Vaccivier:

 

 

 

 

Une nuit relativement courte (réveil 3H30), un petit déj copieux et voici partis. Nous rattrapons très vite la neige.

 

Les sommets alentours jouent tantôt à cache cache derrière les nuages, tantôt à se dévoiler aux premiers rayons du soleil

 

Nous montons droit en direction du couloir,  le regel nocturne quasi nul nous condamne à brasser... brasser... brasser encore.

 

 

 

Vers le milieu du couloir

 

Très tôt, le sommet des Rouies est exposé au soleil:

 

 

Christophe et Gérald avec la banane dans les derniers mètres du couloir. Le fait que nos pieds s'enfoncent comme il faut à un côté rassurant par rapport à au risque de dévissage.

 

 

 

 

 

 

Une fois à la sortie du couloir, nous prenons pied sur la glacier. On profite du ciel dégagé pour admirer les grands sommets alentours. Ici, la Pointe du Vallon des Etages et ses 3564 m.

 

?

 

La Meije

 

Ouest Vaccivier 

 

 

 

Rouies et ses séracs

 

Séracs zoomés 

 

Le reste de l'itinéraire est évident. Nous brassons moins sur le glacier, cela nous permet d'avancer plus vite et en gaspillant moins d'énergie.

 

 

 

 

 

Au loin vers le nord le Rateau et son arête en neige. Devant à droite au premier plan, têtes nord et sud du Replat :

 

Plus à gauche le Pic de la Grave

 

Barre et Dôme des Ecrins, Fifre,Cooligde, Ailefroides

 

?

 

Crevasse sous la rimaye, ciel menaçant au nord...

 

?

 

Entre nous et la Meije ?

 

Les deux géants 

 

 

 

Nous attaquons la dernière pente (en brassant comme il se doit):

 

Nous voici au sommet, la visibilité est alors très faible.

 

On ne perd pas trop de temps et attaquons la descente dans les nuages. Sur le glacier la visibilité revient partiellement. On continue à brasser. Ici, nous arrivons au pied di couloir (départ sur la gauche)

 

Plus on descent, plus on récupère de la visibilité

 

La dernière longue pente en brassant:

 

Gérald est pressé de rejoindre le refuge et de casser la croute, mais quand même la satisfaction de son premier sommet se lit sur son visage :) 

 

Tout en bas le chalet du Gioberney où nous attend nos voitures.

 

On s'arête au revue (vers 12H), on fait sécher nos affaires, on mange et attaquons la descente jusqu'au parking.

 

 

Jolie sommet avec une vue un peu gâchée au sommet mais la météo s'est bien maintenue (mieux que prévue finalement). Un régal.

 

 



03/07/2016
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 15 autres membres