cestpastouslesjoursfacile

cestpastouslesjoursfacile

LA COUPA - 2629 M - CHAMPSAUR

LA COUPA - 2629 M - CHAMPSAUR

 

Première sortie de la saison. Les conditions étaient bonnes le week-end précédent mais la météo des 3 derniers jours fait que nous ne sommes pas très enthousiastes sur les conditions que nous allons trouver ce mercredi.... et en effet ce n'était pas fameux... Cependant, nous avons bien profité de cette belle journée de début Décembre avec des températures clémentes, un beau soleil et un ciel bleu bien dégagé.

 

Le mardi soir nous prenons la route, les rassemblements des gilets jaunes nous permettent de ne pas payer le péage. Nous passerons la nuit dans le véhicule à Archinard, pratique pour le lendemain matin.

 

Après un petit déjeuner et quelques bidouilles, nous chaussons les skis et attaquons vers 8H15 du matin. 

 

L'enneigement est assez faible au niveau du parking mais on peut quand même chausser. 

 

Dans la partie en sous bois on monte sans problème, même la petite passerelle est enneigée.

 

Sur les versants sud, le soleil chauffe déjà au dessus de la station de Orcières, Drouvet, Prelles, Estaris, Rougnoux...

 

Ici sous la cabane de Roinette:

 

La suite de l'itinéraire avec La Coupa au fond.

 

Eric se lance dans la traversée d'un petit ruisseau... c'est un peu banzaï avec les skis mais on ne déchausse pas.

 

 

Sous la crête de Malamorte et ses quelques coulées:

 

Le Barle:  

 

L'aiguille d'Orcières et ses 2793 mètres.

 

Direction le sommet

 

La Grande Autane et ses 2519 mètres:

 

Eric arrive au sommet, moi je me fait doubler par 2 jeunes bien en forme, et arrive ensuite à mon tour. La vue y est dégagée.

 

Crête E/NE avec le Barle et l'Aiguille d'Orcières 

 

Le Mourre Froid et ses 2993 mètres 

 

La pointe de Serre et ses stries, wahou (2909 m)

 

Le Piolit au sud: 

 

Au 1er plan: Petite Autane et le col Combeau. Au second plan le Devoluy 


Ceüse au fond et Aiguille d'Ancelle au 1er plan: 

 

Après ce bon moment au sommet un poil ventée, on va attaquer la descente...croutée... difficile à skier... 

 

Les grands des Ecrins au nord: 

 

Le Tourond et le Vieux Chaillol et ses 3163 mètres:

 

A l'Ouest,l’Obiou et ses 2789 mètres

 

Le Grand Ferrand et l'Aupet:

 

Bure

 

Voilà une belle petite sortie qui marque le lancement de la saison !


12/12/2018
0 Poster un commentaire

PETIT RIDE EN LUBERON: PERTUIS - ANSOUIS - VILLELAURE

PETIT RIDE EN LUBERON: PERTUIS - ANSOUIS - VILLELAURE

 

Montage vidéo du petit ride du dimanche dans les collines du Lub entre Pertuis, Ansouis et Villelaure en partant de la maison.

 

 

 

PS: le gilet jaune c'est pour les chasseurs.


21/11/2018
0 Poster un commentaire

L'OLAN - 3564 m - Ecrins

L'Olan - voie Escarra - 3564 m - Valgaudemar, Ecrins

 

Après des tentatives avortées à cause de mauvaise météo, des plans et projets reportés l'Olan s'est fait attendre depuis 2012. C'est finalement en Août 2018 que les planètes se sont alignées et que nous sommes montés au sommet du tant convoité Rigolant

 

VIDEO:

 

 Ne pas oublier de mettre en HD dans les paramètres en bas à droite après avoir lancé la vidéo

 

PHOTOS: 

 

Le RDV est fixé en milieu de matinée, nous avalons les quelques heures de route qui nous séparent de La Chapelle en Valgaudemar. LLa météo est mitigée mais il ne pleut pas. Nous nous trouvons une petite table en bordure de rivière pour pique niquer, produits frais, sains et en quantité sont au RDV comme à notre habitude avec Olivier désormais Cool. Nous bouclons nos sacs et attaquons l'approche.

 

 

Ici des "callunes vulgaires" autrement appeleée bruyère qu'il doit être très appréciable en pleine période de floraison:

 

 

 

 

Le torrent s'éclate et se permet de belles cascades ! 

 

 

 

 

 

Une brume épaisse s'installe au fur et à mesure que nous nous approchons de l'endroit où nous passerons la nuit aux allures  de refuge de pirate sur lequel flotte un étendard distinctif.

 

Le soir il pleut un peu, le vent chasse ensuite les nuages mais les températures sont fraiches, voire froides, il fait environ -2° à 4H du matin, l'heure vers laquelle nous quittons le refuge. 

 

 

L'approche est à peu prêt évidente dans le noir jusqu'au Pas de l'Olan et un poil plus hasardeuse ensuite. Nous prenons pied sur le glacier et remontons jusqu'à la rimaye bien ouverte. Nous repérons un large pont de neige robuste sur la droite et l'empruntons.  

 

 

Nous remontons la première série de rocher quasiment tout droit jusqu'au névé suspendu, l'eau coulante est encore en glace, la vigilance est la bienvenue. Nous attaquons ensuite la traversée vers la gauche, pas légèrement ascendante jusqu'à se retrouvé à l'aplomb de la brèche Escarra. 

  

En s'approchant de la brèche, nous entendons le vent qui vient se bousculer sur l'arête et la brèche, il semble violent. En montant, je me retourne vers Olivier et lui annonce que nous ne sommes pas certains d'atteindre le sommet dans ces conditions. Nous poursuivons néanmoins jusqu'à la brèche, le vent violent et glacial est en effet de la partie. Nous en profitons pour faire une pause, manger un bout et s'hydrater. Le vent est sensé se calmer en fin de matinée. Après un court moment de réflexion nous nous équipons (gants, doudoune, capuche, bonnets etc...) et repartons s'essayer sur l'arête. 

 

 

Pic de l'Etendard

 

 

Ma figure, bien couverte....

 

 

Muzelle, Etendard, Selle

 

Le vent rend la progression pas très agréable et il faut redoubler de vigilance. On croise les 1ères cordées qui traversent depuis l'arête N et on continue. Ici nous sommes dans le dernier ressaut juste sous le sommet, tout proche. 

 

RigolantRigolantRigolant

Le vent se calme peu à peu et devint supportable. Nous profitons du sommet et de la vue.

 

Etendard à gauche, la Selle, Pic de la Grave, Rateaux, Meije:

 

Dome, Barre, Fifre etCoolidge sur la droite

 

 

LeRateau

 

 

On devine les Viso (derrière le voile) au fond, à gauche les Bans et la Pointe des Boeufs rouges

 

Les voici de plus près:

 

Au sud Est, la tête del’Obiou:

 

Grand Ferand

 

Olivier, fier.

On ne s'attarde pas plus que ça car nous n'avons pas été rapides à la montée et la descente est tout aussi longue. Nous attaquons par un rappel qui nous dépose au pied du dernier ressaut. La descente nous prendra autant de temps que la montée. A la brèche nous profitons une dernière fois de la vue vers le nord et plongeons ensuite dans la face sud. 

 

Nous regagnons le glacier où nous avions laissé piolets et crampons et très vite le arrivons aux sentes qui mènent au Pas de l'Olan. Un dernier look back sur la face et la brèche et nous descendrons jusqu'au refuge par le sentier balisé. 

 

Une pause bien méritée au refuge et puis nous attaquons ensuite la longue descente jusqu'à La Chapelle. Ainsi se termine notre belle bambée du WE. 

 


12/11/2018
2 Poster un commentaire

RANDURO ALL RIDE LUBERON 2018

RANDURO ALL RIDE LUBERON 2018

 

Vidéo de la randuro organisée à l'occasion du "all ride Luberon" de 2018 depuis le château de Buoux dans le pays d'Apt.

1ère vidéo avec la GOPRO HERO7 BLACK et le mode HYPERSMOOTH (sans stabilisation au montage).

 


 

 

A faire et à refaire !


24/10/2018
2 Poster un commentaire

MASSIF DES ALPILLES

Le massif des Alpilles

 

Vous trouverez plusieurs articles dans cette rubrique, dans l'ordre (du plus récent au plus ancien) :

- Alpillisme: Tour des Opies par l'arête cachée 

- Alpillisme: traversée des dentelles de Mouries (Caisses de Jeanjean) - VIDEO

- VTT dans les Alpilles tome 3 

- VTT dans les Alpilles tome 2

- VTT dans les Alpilles tome 1

 

Alpillisme: Tour des Opies par l'arête cachée

 

 2ème partie de notre session Alpillisme: l'arête cachée des Opies. 

 

On stationne entre Eyguières et Aureille, suivons le GR jusqu'au sentier bien marqué au début et plus timide ensuite. La vue est dégagée vers la plaine de la Crau:

 

On arrive à un col et on attaque une descente hors sentier en mode bartassage. 

 

Il reste encore une belle section hors sentier pénible pour rejoindre le pied de l'arête cachée, ici sur la droite:

 

 

NE pas aller trop à droite, ça doit passer mais c'est pas celle arête qui est au menu du jour:

Enfin nous démarrons l'arête à proprement dite, Thomas est dubitatif... 

Sur l'arête je tombe nez à nez avec une araignée que j'aurais préféré voire de plus loin.... :) 

L'arête est finalement bien sympa et l'approche un peu pénible se fait oubliée.

Le rocher est moyen, parfois très moyen.

 

 

 

La tour n'est plus très loin:

 

Petit look back sur l'arête:

On profite de la vue au sommet (sans faire de photo apparemment) et ensuite on redescend pas le sentier plein sud qui nous ramène sur le GR entre Aureille et Eyguières.

 

Voilà de quoi remplir une journée avec une pause à la fête de Aureille qui permet une immersion totale dans le massif.

 

 

 

 

Alpillisme: traversée des dentelles de Mouries (Caisses de Jeanjean)

 

Voilà déjà quelques temps que j'avais cette sortie en tête après avoir chopé l'idée sur C2C en voyant que des collègues locaux s'étaient lancés sur ces arêtes.

Journée bloquée avec Thomas, nous n'avons pas envie de faire trop de route en cette fin de période de vacance et ainsi on se décide pour la traversée des arête de Mouries.

 

Vidéo: 

Ne pas oublier de mettre en HD dans les paramètres en bas à droite après avoir lancé la vidéo

 

Photos:

 

J'ai eu droit à l'approche la plus petite de toute ma vie, disons 5 mètres de distance et 0m de D+ entre ma voiture et le départ de l'arête !!! le challenge est pris pour essayer de faire plus court !!!! :)

 

On prends un bout de corde et de quoi poser quelques protections pour appréhender les quelques ressauts grimpants et on attaque.

 

 

Le haut de l'arête au dessus du parking est très "boisée", nous bartasserons suivant les règles de l'art :) et ensuite ça déroule un peu plus hormis quelques passage où les pins  et autres arbustes obstruent le passage, ils sont à leur place, on s'adapte et on contourne.

Nous avons constamment la vue sur le golf au sud

Au fond les Opies 

 

Thomas qui doit se dire que l'on va certainement rencontrer des passages gazeux...

 

 

De belles parcelles d'oliviers entourent le site:

 

Les Opies à l'Est: 

 

Le passages le plus fin, très fin d'ailleurs !!!

 

Pas mieux:

 

Ensuite, on tombe sur un autre passage grimpant, on passe sur la gauche, c'est moins dur dedans que ce que ça en à l'air de loin mais le rocher est très moyen. On sort la corde et on poursuit:

 

Un autre passage grimpant, que l'on prendra par la droite cette fois:

 

 

Nous tombons ensuite nez à nez avec la brèche, on fait une légère marche arrière (car on ne la voit pas arriver) et on la contourne par le sud.

 

On rejoint le creux le bas de la brèche par le sud et on rejoins l'arête au mieux par une grimpouille côté nord, si on grimpe aussitôt depuis la brèche, le pas n'est pas si facile que ça et ne se protège pas.  

 

On poursuit encore et encore jusqu'à arriver au bout de l'arête. Ensuite, au rejoint le départ par le sentier qui longe la parois au nord. On en profite pour regarder les secteurs de couenne difficile en passant.

 

Ici on voit la totalité de l'approche entre le début de l'arête et la voiture :)

 

Bref, on va se ravitailler en eau dans le village de Aureille où il y a la fête locale et on s'immerge de la fabuleuse ambiance locale ! un régal !

 

 

 

VTT dans les Alpilles tome 3

 

Lien vers la vidéo dans la section VTT

 

 

VTT dans les Alpilles tome 2

 

Lien vers la vidéo dans la section VTT

 

 

VTT dans les Alpilles tome 1

 

Lien vers la vidéo dans la section VTT

 


08/10/2018
0 Poster un commentaire