cestpastouslesjoursfacile

cestpastouslesjoursfacile

L'OLAN - 3564 m - Ecrins

L'Olan - voie Escarra - 3564 m - Valgaudemar, Ecrins

 

Après des tentatives avortées à cause de mauvaise météo, des plans et projets reportés l'Olan s'est fait attendre depuis 2012. C'est finalement en Août 2018 que les planètes se sont alignées et que nous sommes montés au sommet du tant convoité Rigolant

 

VIDEO:

 

 Ne pas oublier de mettre en HD dans les paramètres en bas à droite après avoir lancé la vidéo

 

PHOTOS: 

 

Le RDV est fixé en milieu de matinée, nous avalons les quelques heures de route qui nous séparent de La Chapelle en Valgaudemar. LLa météo est mitigée mais il ne pleut pas. Nous nous trouvons une petite table en bordure de rivière pour pique niquer, produits frais, sains et en quantité sont au RDV comme à notre habitude avec Olivier désormais Cool. Nous bouclons nos sacs et attaquons l'approche.

 

 

Ici des "callunes vulgaires" autrement appeleée bruyère qu'il doit être très appréciable en pleine période de floraison:

 

 

 

 

Le torrent s'éclate et se permet de belles cascades ! 

 

 

 

 

 

Une brume épaisse s'installe au fur et à mesure que nous nous approchons de l'endroit où nous passerons la nuit aux allures  de refuge de pirate sur lequel flotte un étendard distinctif.

 

Le soir il pleut un peu, le vent chasse ensuite les nuages mais les températures sont fraiches, voire froides, il fait environ -2° à 4H du matin, l'heure vers laquelle nous quittons le refuge. 

 

 

L'approche est à peu prêt évidente dans le noir jusqu'au Pas de l'Olan et un poil plus hasardeuse ensuite. Nous prenons pied sur le glacier et remontons jusqu'à la rimaye bien ouverte. Nous repérons un large pont de neige robuste sur la droite et l'empruntons.  

 

 

Nous remontons la première série de rocher quasiment tout droit jusqu'au névé suspendu, l'eau coulante est encore en glace, la vigilance est la bienvenue. Nous attaquons ensuite la traversée vers la gauche, pas légèrement ascendante jusqu'à se retrouvé à l'aplomb de la brèche Escarra. 

  

En s'approchant de la brèche, nous entendons le vent qui vient se bousculer sur l'arête et la brèche, il semble violent. En montant, je me retourne vers Olivier et lui annonce que nous ne sommes pas certains d'atteindre le sommet dans ces conditions. Nous poursuivons néanmoins jusqu'à la brèche, le vent violent et glacial est en effet de la partie. Nous en profitons pour faire une pause, manger un bout et s'hydrater. Le vent est sensé se calmer en fin de matinée. Après un court moment de réflexion nous nous équipons (gants, doudoune, capuche, bonnets etc...) et repartons s'essayer sur l'arête. 

 

 

Pic de l'Etendard

 

 

Ma figure, bien couverte....

 

 

Muzelle, Etendard, Selle

 

Le vent rend la progression pas très agréable et il faut redoubler de vigilance. On croise les 1ères cordées qui traversent depuis l'arête N et on continue. Ici nous sommes dans le dernier ressaut juste sous le sommet, tout proche. 

 

RigolantRigolantRigolant

Le vent se calme peu à peu et devint supportable. Nous profitons du sommet et de la vue.

 

Etendard à gauche, la Selle, Pic de la Grave, Rateaux, Meije:

 

Dome, Barre, Fifre etCoolidge sur la droite

 

 

LeRateau

 

 

On devine les Viso (derrière le voile) au fond, à gauche les Bans et la Pointe des Boeufs rouges

 

Les voici de plus près:

 

Au sud Est, la tête del’Obiou:

 

Grand Ferand

 

Olivier, fier.

On ne s'attarde pas plus que ça car nous n'avons pas été rapides à la montée et la descente est tout aussi longue. Nous attaquons par un rappel qui nous dépose au pied du dernier ressaut. La descente nous prendra autant de temps que la montée. A la brèche nous profitons une dernière fois de la vue vers le nord et plongeons ensuite dans la face sud. 

 

Nous regagnons le glacier où nous avions laissé piolets et crampons et très vite le arrivons aux sentes qui mènent au Pas de l'Olan. Un dernier look back sur la face et la brèche et nous descendrons jusqu'au refuge par le sentier balisé. 

 

Une pause bien méritée au refuge et puis nous attaquons ensuite la longue descente jusqu'à La Chapelle. Ainsi se termine notre belle bambée du WE. 

 



12/11/2018
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres