cestpastouslesjoursfacile

cestpastouslesjoursfacile

LE CAROUX (PNR du haut languedoc - Hérault)

Vous trouverez plusieurs articles dans cette rubrique, dans l'ordre (du plus récent au plus ancien) :

- Enchainement arête Marre - Petite Suisse - Pointe à Pistre

- Arête N-E de la tête de Braque

- Diverses photos du massif

 

 

 Enchainement arête Marre - Petite Suisse - Pointe à Pistre

 

Lundi 8 Mai 2017, le lendemain du second tour des présidentielles, en voilà une bonne occasion pour aller grimper dans le Caroux !!! Ne voulant pas rentrer tard, nous choisissons l'enchainement de l'arête Marre (SW), la Petite Suisse (voie du même nom) puis la Pointe à Pistre (voie de la brèche) qui offrent 250 mètres de grimpe avec une approche de 5 minutes depuis le parking, what else ?!

 

On arrive au pied de l'arête alors qu'un groupe de grimpeur ayant bivouaquer juste au fond des gorges se réveillent...


 

Ici la première partie de notre arête, et la 1ère longueur sur la photo de droite:

 

 

Dans la 1ère longueur:


Idem, avec Nico qui arrive avec le sourire au 1er relais:

 

 

1er pas de la 4ème longueur, superbe. Nico se lance en tête dans cette mémorable longueur qui soit disant ressemble à un passage clé de la Meije... (je crois qu'il faudra aller vérifier...)

 




 

Et on poursuit sur l'arête !!!


 

On termine l'arête Marre, on traverse le sentier des gardes, puis on arrive au pied de la Petite Suisse dont le 1er pas nous réserve bien des surprises..... Nico, courageux se lance en tête ! nous comprenons très vite que nous aurons besoin de mettre une pédale et une sangle pour tirer dessus. Nico, s'en sort avec brio ! il poursuit dans une petite traversée et continu jusqu'au relai. 

Voilà comment je suis passé... (pas très glorieux).... 

 

 

 

On découvrira plus tard (à la descente) que l'on a fait n'importe quoi et que le départ que l'on voulait prendre se situait 10 mètres sur notre droite. Du coup, confortés dans notre logique, nous avons pris le début d'une variante et avons traversés jusqu'à la voie que l'on souhaitait.... 

Bref, après avoir bataillé durement dans cette longueur, on profite quand même du paysage... :

 

 

Ici l'arête NE de la tête de Braque que l'on a gravit avec Nico quelques mois auparavant. Sur la droite, la cordée sort d'une des plus belle longueurs, un régal !!!

 

 

On poursuit ensuite dans la L2 de la Petite Suisse, voici la suite du menu:

 

Un court passage de désescalade quasi insignifiant, une petite traversée et nous voici au départ de la 3ème et dernière arête, la Pointre à Pistre. Voici le premier pas, un MAGNIFIQUE dièdre avec une belle fissure au fond, c'est sublimissime !!!


 

Superbe !!!

Nico en action: 

 

Jean-Claude Van Dame..... heuuuu pardon, Nico en action :

 

La suite de l'arête est un peu moins sympa que le début, le rocher est licheneux, on termine en corde tendue. Et nous n'oublions pas de profiter-du paysage :



On sort de la voie et on retrouve le sentier des gardes par une sente plus ou moins marquée, puis on emprunte le sentier des gardes jusqu'en bas des gorges.

En descendant, on aperçoit une cordée dans la L1 de la Petite Suisse, vu d'ici c'est très esthétique. On se rend au pied de la voie et on comprend à se moment là que nous nous sommes trompé de départ quelques heures plus tôt.

 

 

Pour finir, Nico prend la pause, égaré dans l'immensité relative des gorges d'Heric:



Et tout en bas, certains n'hésitent pas à profiter du soleil :


 

On ponctue la journée en se disant qu'il faudra se forcer à prendre le temps de revenir faire quelques belles courses et que le Caroux est magnifique !

 

 

 

Arête N-E de la tête de Braque:

 

22 Octobre 2016, nous voici partis avec Nico à l'intéressante conquête de l'arête nord-est de la tête de Braque. Une voie de 120m dans le IV+.

Une approche très courte, une arête très accessible techniquement mais pourtant une belle ambiance montagne 100% Carousienne. 

 

On se rejoint sur la parking des gorges, quel plaisir de revoir la bouille à Nico. On parle de tout et de rien en préparant nos sacs, et enfin on attaque l'approche... la courte approche. Nous trouvons le départ de la voie facilement. 

 

1ère partie de la L1:

 

Nico qui termine la 2ème partie de la L1 et qui fait le même constat que moi : je n'avais pas imaginé galéré autant dans du III+ en grosse !

 

relais béton 4*:

 

Petit look back sur le massif : 

Sasn puis avec le champion :)

 

Le reste du menu du jour:

 

 

 

Heric en contrebas:

 

Le fameux profil de la tête de Braque:

 

Sommet atteint avec brio et avec un grand sourire.

 

On attaque les deux rappels qui nous mèneront dans la combe de descente : 

 

 

On rejoint la route des gorges et je fait une dernière photo des aiguilles en espérant avoir l'occasion de rendre visite au massif prochainement.

 

 

 

Diverses photos du massif: 

 

En voilà un joli coin qui mérite bien le détour... que ce soit pour les baignades, la randonnée en famille ou sportive, le trail, le VTT enduro, l'escalade, le terrain d'aventure, le canyoning et j'en passe !!!! le Caroux est la réponse à vos attentes !

Cette petite perle se situe dans le département de l'Hérault (dans les hauts cantons), au creux du parc naturel régional du haut-languedoc et culmine à 1091 mètres (un peu plus haut si on englobe l'Espinouse...)

 

On l'appelle également la femme allongée de part sa forme vue depuis le sud / sud-est.

 

Bref, voici quelques échantillons de ce magnifique terrain de jeux constitué de gorges, de gneiss, de landes, de bruyère mauve, ...

Quand viens l'été (plutôt en deuxième partie) on ne se lasse pas de la bruyère fleurie qui recouvre le plateau et d'autres coins... je crois que c'est de loin ma période préférée pour profiter de ce massif avec ses magnifiques couleurs :

 

Ici sur la montagne d'Aret :

 

Ici l'impressionnant portail de Roquandouïre proche du hameau de Andabre:

 

Non loin de là, la chapelle de Saint Eutrope dont l'accès se mérite ! Superbe !

 

En montant à cette fameuse chapelle : 

 

Un arbre battu par le vent face nord : 

 

Nous voici de l'autre côté du massif, au nord du lac de l'Airette, sous l'impressionnant village de Bardou :

 

Bardou, ses phaons, ses musiciens allemands, ses maisons typiques en pierre, son calme quasi sectaire... à découvrir !!!

 

La chapelle de Saint Martin de Froid qui domine la Bardou et Eric du haut de ses 1023 mètres !

 

Allez, si vous souhaitez croiser des mouflons (quasiment) à coup sûr, monter aux alentours de cette chapelle depuis Bardou... :

 

Non loin de la chapelle, la vue y est belle.... au dessus de la fabuleuse brêche de Mascar (qui se mérite également) avec vue sur le plateau, le haut des gorges d'Héric et le col de Douch



 

Ce massif nous réserve tout type de sentier et itinéraire, ici dans ce que l'on peut appeler les balcons du Caroux, où une main courante est là pour sécuriser les passants... attention, ce genre d'itinéraire est à arpenter uniquement par temps sec et pour les personnes avec le pied sûr.

 

 

Vue vers le sud-est, les avants monts (où y passe l'Orb) et au loin Béziers et la côte. Du plateau il n'est pas rare de voir : Sète, la mer, le mont Ventoux ou encore le Canigou et les Pyrénées...

 

Sur le plateau, non loin du refuge de Font Salesse, on peut y apercevoir des plantes carnivores dans les landes :

 

Le VTT n'est pas en reste dans le massif... icic au sommet du mont Marcou (1093 mètres)

 

Face sud en descendant vers la Colombière et ses merveilleuses gorges : 

 

Beaucoup de sentier mériteraient que je revienne avec mon VTT.... (en voilà une bonne idée à mettre au programme....)

 

Un peu plus bas dans les châtaigners à l'automne.... ça en fait des feuilles au milieu du sentier...

 

Nous voici encore sur les bords Est du Caroux...

 

Shut... voilà la réponse à un ciste... 

 

En résumé, ce massif est un coin qui mérite d'être simplement découvert le temps d'un WE ou alors arpenté en profondeur pour en connaitre les moindres recoins...

 

Je vois que de plus en plus de magasines de montagne, randonnée, voyage, nature consacrent des articles sur ce massif.... cela me rend à la fois content de voir que le Caroux tend vers la reconnaissance qu'il mérite, et à la fois fait ressortir une sorte de déception car cela va attirer de plus en plus de monde, ainsi cette petite pépite risque de perdre petit à petit son caractère sauvage et méconnu. 



27/12/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres